Gros Bal Sauvage du 20 juin 2015

Venez danser au grand bal sauvage!

Voilà toutes les informations dont vous avez besoin et si jamais il vous manque des infos... elles sont probablement après l'affiche et si il vous manque encore des infos... laissez un commentaire ou contactez nous, on se fera une joie de donner suite...
Vous pouvez nous contacter à l'adresse courriel suivante : bal.sauvage@gmail.com
 et même téléphoner à Simon 06 59 07 30 47 qui répondra dans les meilleurs délais !
ou lire la FAQ qui suit :
FAQ
(Famille Aérienne des Questionneurs)
Alise (17 ans, stagiaire bafa) : C'est quoi un bal folk'? C'est un spectacle avec des gens ringards en costumes ?



C'est pas compliqué, je vais tout t'expliquer... en image :

Sandie (25 ans, chauffeuse routier) : Bon mais alors c'est gratuit ou c'est pas gratuit ?
C'est prix libre c'est pas gratuit mais chacun est responsable de ce qu'il donne en ayant tous les éléments nécessaires. Pour tout savoir suivez le lien.

Jade (42 ans, pharmacienne industriel contrôle qualité) : C'est quoi ces groupes de musique inconnus au bataillon ? Pourquoi vous faites pas venir les River Dance ?

Les River dance sont trop chers nous les aurions bien invités sinon^^



Nous te présentons Gabriel Lenoir, "Aussi incontournable le violon à l'épaule que sur un parquet de bal : Gabriel Lenoir est à la fois musiciens et danseur, et l'un nourrit l'autre avec bonheur. Sur la scène des musiques traditionnelles, de Lille à Gennetines en passant le Pays Basque ou Parthenay, Gabriel Lenoir trace depuis 15 ans, un chemin singulier. Curieux de toutes les musiques, gourmand de rencontres et d'échanges, il se construit sans cesse auprès des musiciens qui ont choisi le trad avant lui. Animé du plaisir sans pareil de mettre la danse au coeur de sa musique, de rassembler les gens autour de son instrument, et de donner sans compter. Il préfère vraiment le terme de violoneux à celui de violoniste. Gabriel Lenoir a commencé le violon, classique, tout jeune. Sans suite. Quand il retrouve l'instrument, vers 16 ans, à un âge où d'autres préfèrent le clavier ou la basse électrique, il accroche très vite au trad', où le violon a toute sa place. Il se réapproprie l'instrument (rien qu'une autre façon de le tenir, qui permet de chanter, de danser) ; il entre autrement dans la musique. C'est en regardant, en écoutant, en pratiquant en session ou en bal, qu'il apprend, construit son répertoire, et son jeu. Il entend, dans le trad', ce lien si particulier entre mouvement et musique : "quand tu joues, tu entends les pas des danseurs, même s'ils ne sont pas là!"." Pour en savoir plus voici son site: http://gabriel-lenoir.fr/

Et écoute son groupe la cuivraille! Le groupe La Cuivraille est né de l’envie de dynamiser la musique traditionnelle avec une section de cuivres – trombone, trompette, saxophone – pour un groupe de bal qui envoie du son ! Certains y retrouveront des sonorités de musique des balkans ou de funk, qui se mêlent aux accents propres au violon traditionnel. C’est en tout cas une musique qui bouge, jouée par des musiciens attentifs aux danseurs, à la cadence, aux appuis des danses, et au rythme du bal. La Cuivraille, c’est avant tout le plaisir de partager, rassembler et faire danser autour d’une musique qui allie le meilleur des musiques trad et groove. (texte : Gabriel Lenoir)

Violon, chant : Gabriel Lenoir
Trombone, chant : Matthieu Billet
Trompette, chant : Mickaël Knockaert
Saxophone alto, chant : Florian Laihem
Basse, chant : Simon Froment
Percussions : Nicolas Painset

Pour en savoir plus voici leur page facebook: La cuivraille

Enfin il y aura nos Ton-Ton-Demi-Ton!



"Le Duo Ton-Ton-Demi-Ton s'est construit au fil des bals sauvages sur les places de Strasbourg, dans la petite salle des CEMEA d'Alsace et dans la halle aux bestiaux de Saint Gervais d'Auvergne.
L'accordéon diatonique et les flûtes à bec se promènent depuis dans un répertoire qui va de danses de couples "neo-trad" jusqu'à des airs plus traditionnels venus d'horizons plus lointains (Israël, Pays Basque, Belgique, Russie...). En fonction du climat et de l'humeur, le nyckelharpa nous entraîne sur des airs suédois.
Quand c'est nécessaire, on descend sur la piste et on mouille la chemise pour expliquer les danses..."
Pour en savoir plus voici leur site  :Ton-Ton-Demi-Ton

Comme quoi River Dance ce n'aurais pas été si bien!

Shamsedin (18 ans, futur RSA) : Bon alors moi c'est la première fois que je viens à Strasbourg... C'est où ce truc et comment on y va ?


La salle Marcel Marceau, c'est pas compliqué j'vais tout t'expliquer sur cette page là...

Articles les plus consultés